Dermographisme

Sommaire

Il existe de très nombreuses formes d'urticaire, cette affection cutanée à l'origine de plaques rouges, qui démangent comme des piqûres d'ortie !

Parmi celles-ci, découvrons plus précisément le dermographisme, ses symptômes et les traitements appropriés.

Dermographisme : définition

Le dermographisme correspond à une hypersensibilité de la peau aux pressions, qui prend une coloration rouge, forme un relief et démange :

  • Ce terme signifie littéralement « écriture sur la peau » ; il est en effet caractérisé par la possibilité d'écrire sur la peau, simplement en passant une pointe sur la peau des personnes affectées, voire simplement le bout du doigts pour les plus sensibles.
  • En quelques minutes, les lettres tracées se dessinent et sont nettement visibles. Cette manifestation cutanée persiste pendant quelques dizaines de minutes avant de s'effacer.

Le dermographisme fait partie des urticaires dits « physiques » car provoquées par un agent physique particulier : le froid, la chaleur, le soleil, l'eau ou la pression.

Bon à savoir : cette affection cutanée est plus fréquente chez les jeunes adultes (entre 20 et 30 ans) que chez le reste de la population.

Chez les personnes souffrant de dermographisme, les mastocytes présents dans le tissu cutané (des globules blancs, c'est-à-dire des cellules normalement chargées de protéger notre organisme contre les agressions), libèrent de l'histamine et de la sérotonine en cas de contact.

Il s'agit d'une réaction allergique, ces composés sont responsables de l'inflammation qui s'en suit, destinée à stimuler le système immunitaire.

À noter : le réflexe de Müller est un type particulier de dermographisme. Lorsqu'on passe une aiguille sur la peau d'une personne qui en est atteinte, cela entraîne une réaction douloureuse, contrairement à la forme classique de l'affection. Il est ainsi appelé « dermographisme douloureux ».

Dermographisme : prise en charge des patients

La première étape de prise en charge est de poser le diagnostic :

  • Pour y parvenir, le médecin « trace » des lignes de 10 cm de long avec un objet pointu sur l'avant bras. En cas de dermographisme, elles ne tardent pas à apparaître en relief.
  • Cela permet notamment de distinguer cette affection de l’urticaire retardée à la pression, dans le cadre duquel les manifestations cutanées ne se produisent qu'environ 3 heures après le contact.

Traitements et prévention de la dermographie

Le dermographisme disparaît généralement spontanément après quelques mois ou années, sans traitement spécifique. Pour contrôler les symptômes, le dermatologue peut prescrire des antihistaminiques, qui bloquent l'action de l'histamine.

Cependant, ces médicaments ne sont efficaces que dans 50 à 75 % des cas de dermographisme. Une photothérapie peut alors être envisagée, basée sur l'exposition à des UVA ou UVB pour réduire la réactivité de la peau.

Pour les personnes souffrant de dermographisme, il est conseillé :

  • de porter des vêtements amples pour limiter les frottements ;
  • d'éviter les accessoires qui sont source de frictions (une bandoulière de sac, une montre, un bijou...) ;
  • de bien s'hydrater la peau pour limiter les démangeaisons.

Ces pros peuvent vous aider