Stress et eczéma

Sommaire

 

Un des facteurs principaux de l'eczéma est le stress psychologique. En effet, l'eczéma est une maladie de peau qui peut avoir une origine allergique, génétique ou émotionnelle (ou psychologique), c'est à dire due au stress.

Les professionnels de santé sont globalement d'accord sur le fait que l'anxiété et les conflits sont capables d'exacerber les maladies de peau, psoriasis et eczéma notamment.

À noter : le terme de stress peut aussi s'entendre comme étant une agression quelle qu'elle soit. Ainsi un stress physique désignera une agression due à un agent chimique par exemple. Dans cette page, nous n'évoquerons que les stress d'ordre psycho-émotionnel.

Lien entre eczéma et stress

On peut légitimement penser que la peau est un puissant marqueur psychosomatique.

L'explication de cet état de fait est à la fois :

  • embryonnaire : la peau et le système nerveux proviennent du même feuillet embryonnaire (l'ectoderme), la différenciation des différents systèmes ne s'effectuant qu'à la troisième semaine in utero ;
  • sensitive : la peau représente près d'un cinquième de l'ensemble de l'organisme et est l'organe le plus sensible ;
  • communicative : la peau permet de faire le lien avec l'extérieur, à ce titre, elle permet également d'évacuer en partie un stress qui est, lui, intérieur ; elle agit en quelque sorte comme une soupape de sécurité.

De nombreuses atteintes cutanées (80 %), dont l'eczéma, ont donc une dimension psychologique ou émotionnelle (plus ou moins importante).

Si le stress n'est pas nécessairement à l'origine de l'eczéma, il est très fréquemment un élément déclencheur ou amplificateur de l'expression cutanée qu'est la dermatite, de nombreuses études le prouvent.

Stress et eczéma : un cercle vicieux

Ce qui pose également problème dans le cas d'un eczéma dû au stress c'est que celui-ci s'auto-entretient. En effet, un cercle vicieux se met souvent en place :

  • un stress déclenche un eczéma,
  • l'eczéma démange,
  • on se gratte,
  • l'eczéma reste actif,
  • cela génère du stress,
  • l'eczéma est réactivé,
  • et ainsi de suite.

Bon à savoir : en décodage biologique des maladies (ou biodécodage), l'eczéma peut parfois être considéré comme un conflit autoprogrammant, c'est-à-dire que c'est la personne elle-même qui entretient le conflit émotionnel (inconsciemment bien entendu), un conflit de séparation en l'occurrence.

Chez l'enfant, des insomnies sont fréquentes et le rendent particulièrement nerveux et irritable ce qui intensifie l'affection dermatologique.

Chez l'adulte, dans les cas les plus sévères, on peut observer des dépressions.

Adopter des règles d'hygiène strictes et trouver des traitements adaptés devient donc rapidement indispensable lorsqu'un eczéma est diagnostiqué ou même simplement suspecté.

En cas de doutes, consulter un dermatologue ou un allergologue est préférable.

La prise en charge psychologique peut également s'avérer intéressante pour les personnes qui vivent particulièrement mal leur maladie et pour les enfants.

Bon à savoir : les cures thermales sont aussi intéressantes, car elles permettent d'apprendre à gérer son stress dans un cadre apaisant et agréable (on prend soin de vous) tout en se révélant très efficaces en cas d'eczéma. Il est aussi envisageable d'utiliser en diffusion atmosphérique des huiles essentielles de santal blanc ou d'encens pour favoriser la détente.

Aussi dans la rubrique :

Causes et symptômes de l'eczéma

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider